Raphaëlle Lavaud Bonnard

Artist

Acte 1 – Scène 1

Galerie Post’Art, Milan, février 2004
Extraits d’un texte critique de Amel Ferhat-Jenkins.
… « Le travail de Raphaëlle s’inscrit dans une recherche plastique où l’exaltation du processus pictural se mêle à une distanciation mise en forme par le recours quasi systématique au collage.
L’originalité de son style, combine de manière très audacieuse un graphisme dépouillé et une palette de couleurs riches qui participent à la création de cette atmosphère rassurante et inquiétante à la fois.
La pratique du dessin et de la sculpture la conduit à élaborer un style d’une rare tension, ou la couleur violente disposée en aplats, est contenue par un dessin sobre et ramassé.
L’érotisme qui se dégage de ses peintures ne se limite jamais à une iconographie banale du couple, mais révèle des sentiments enfouis ou la douleur et le plaisir se côtoient en permanence »…
… « Les séries de couples mettent en évidence une construction plus synthétique comme pour révéler l »essence du désir »…